•  

     

    « Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »

    Romains 8.37

     

Rencontre avec Monique et Bernard Sébilleau

Rencontre avec Monique et Bernard Sébilleau, lors du week-end du 1er et 2 décembre.

L’église a vécu un week-end de partages, avec la présence parmi nous de Monique et Bernard Sébilleau, couple pastoral de l’église « Revivre Centre Chrétien » à Vichy.
Une première rencontre s’est ouverte dès samedi avec le pasteur Bernard lors d’un repas-témoignage. A l’âge de 34 ans, Bernard a rencontré le Seigneur Jésus alors qu’il était chef d’une entreprise industrielle d’une centaine d’employés. Bien que pourvue de nombreux biens matériels, sa vie ne lui convenait pas, elle manquait de sens de profondeur, jusqu’au jour où il a été fortement interpellé par une inscription placée sur un mur : ″ Jésus t’aime, Jésus revient,
Es-tu prêt ?  »
Il a cherché à savoir qui était Jésus, il l’a trouvé, et ne l’a plus quitté.
Au cours de plus de 45 ans de vie chrétienne engagée, il a eu l’occasion de faire de belles expériences de foi tant dans le domaine professionnel que personnel notamment dans la guérison d’un cancer dont il était atteint.

Puis dimanche le pasteur Monique nous a parlé de la Foi. Elle nous a redit qu’être enfant de Dieu c’est ″ Etre né de nouveau ″. C’est à dire né d’en haut, né de Dieu. Cette nouvelle naissance, si elle ne nous change pas physiquement, doit produire en nous un renversement intérieur, par « Celui qui s’est révélé » à nous, en payant le prix de nos péchés sur la croix.
« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.″ 2 Corinthiens 5.17.
Naitre de nouveau, c’est donc être plongé dans l’Esprit de Dieu pour être formé et transformé spirituellement afin que la volonté de Dieu puisse être accomplie dans nos vies. Notre foi doit être une entière adhésion à tout ce que la bible nous affirme, c’est pourquoi, la connaissance de la parole nous est indispensable pour être révélé, et grandir.
 » Mais, a-t-elle rappelé, ne nous contentons pas de lire la bible. Mettons-la en action pour que nos conduites s’alignent avec ce que nous dit Dieu. Intégrons pleinement les principes divins qui nous conduisent sur une vie de victoire, parce que construits sur une foi qui soulève des montagnes. Prenons les promesses données. La foi n’est pas une croyance mais quelque chose que l’on reçoit et qui vient de l’esprit en communion avec le ciel.
Une dimension spirituelle qui fonctionne avec des lois spirituelles.
La foi, c’est rester ferme jusqu’au bout sans regarder aux circonstances, car elle possède un pouvoir d’autorité, puisque la bible dit qu’avec Dieu tout est possible. Chacun reçoit assez de foi pour changer les choses, alors ne freinons pas notre foi par nos doutes ou nos incrédulités.
Approprions-nous la Parole, Combattons par la Parole. Libérons une foi plus grande pour mettre nos doutes en échecs.
Entrons dans une nouvelle dimension pour une vie nouvelle, et faisons renter la joie et l’esprit de victoire qui doit régner dans nos églises″.

Bookmark the permalink.

Comments are closed